C'est avec la volonté de renouer avec l'émotion si particulière des randonnées alpines, connu l'an passé lors de l'ascension du Viglino, que nous aborderont aujourd'hui la Tête du Colombier ( 2 758 m ) et la Cime de la Plate ( 2 770 m). Une fois n'est pas coutume, nos chemins sortiront de notre département natif, car si la Tête du Colombier se situe en limite du département la Cime de la Plate fait partie intégrante des Alpes de Haute-Provence.

La cime de la Plate avait dèjà été en juillet 2006 l'objet d'une plus courte randonnée et sur les traces du souvenir imperissable de cette dernière que nous nous lançons aujourd'hui.

Plate_01ç Le départ, matinal, s'effectue depuis le refuge de Sestrière ou nous laissons notre véhicule. Le sentier est ici très agréable, sous le couvert du bois nous longeons le torrent. Nous gagnons très rapidement un acienne bergerie pour partie restaurée.

Plate_02è Cette mise en jambe est pour nous l'occasion de nous remémorer certaines de nos randonnées non présente sur ce site : L'enchastraye ( 2 954 m ) au départ du Camp des Fourches ( Vallée de la Tinée ), la Cime du Diable ( 2 685 m ) atteint depuis Camp d'argent ( Vallée de la Vésubie ) ou encore La Colombière ( 2 060 ) et le Dôme de Barrot ( 2 136 ) conquis depuis le hameau de Villetalle Basse ( Vallée du Var )... Mais c'est aussi l'occasion de projeter certaines excursions : Le mont Bertrand et La vallée des merveilles ( Vallée de la Roya ), le Ténibre et la Pointe des Trois evêques ( vallée de la Tinée ), accrocherons nous un 3 000 cette année ?

ê Passé la Bergerie de la Braïsse, les derniers arbres disparaissent peu à peu. Sous des rayons de soleil matinaux, qui la colore d'un teinte ocre, le montagne se dévoile. Face à nous se dresse le col de la Braïsse avec à sa gauche la Tête du Colombier ( 2 758 m ) premier objectif de ce jour et à sa droite la crête de la Clape. C'est le moment pour nous de faire une pause gourmande sous le couvert d'un Mélèze. Car c'est aussi cela la montagne, des moments d'amitiés partagés simplement où souvent il nous semble que la nourriture à ici un autre goût ... celui de l'aventure ...

Panorama_02_580

Le panorama au format PDF : Panorama_02

Plate_03ç Sur notre droite la Tête de Cristel ( 2 726 m ) et la Tête de l'Airon ( 2 601 m ).

Plate_04

è Nous attaquons à présent la montée vers la col ou se dissimule des vestiges de fortifications et abris aujourd'hui utilisés par les bergers ou les promeneurs.

ê L'arrivée au col de la Braïsse ( 2 599 m ) est nous offre un premier panorama sur le vallon de la Sauguineirette dans les Alpes de Haute Provence.

Panorama_04_580

Le panorama au format PDF : Panorama_04

ê Mais l'heure n'est point à la contemplation, il nous faut à présent continuer l'ascension vers la tête du Colombier dont nous devinons les premières pentes. En arrière plan à gauche, le Sanguineirette ( 2 856 m), l'un des sommets qui dominent, avec Fort Carra, le trou de l'Ane dans le vallon de Gialorgues...

Panorama_06_580

Le panorama au format PDF : Panorama_06

ê L'ascension de fait ici hors des sentiers balisés. Nous nous repérons grâce aux Cairns laissés par nos prédécesseurs. Derrière Jean-Claude, après le col de la Braïsse, le long de la ligne de crête, se situe la Tête de la Clape ( 2 790 m ) et à sa gauche surplombant des barres rocheuses la Cime de la Plate ( 2 770 m ), second objectif du jour.

Panorama_07_580

La panorma au format PDF : Panorama_07

Plate_05ç Malgré l'aridité des lieux la nature est omniprésente, ici des Aster des Alpes.

Plate_06è Et la des Leucanthème des Alpes.

Au sommet du Colombier, nous profitions d'un panorama à 360 °.

ê A l'est le vallon de la Sanguinière.

Panorama_10_580

Le panorama au format PDF : Panorama_10

ê A l'Ouest, le vallon de la Braïsse, qui représente le début de notre parcours.

Panorama_08_580

Le panorama au format PDF : Panorama_08

La Tête de la Sanguinière n'est pas loin mais un passage un peu délicat nous en interdit l'accès, qu'importe pas d'imprudence, la randonnée et encore longue et riche en émotions !

"Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas. Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin"

Edward Whymper

Plate_07ç Après avoir regagné le col de la Braïsse, nous descendons dans le vallon de la Sanguineirette sous les Crêtes de la Clape d'où nous surplombons l'un des lacs non taris.

Plate_08è Jean-Claude en profite pour mettre en exergue les trésors des lieux. Ici, des tapis de joubarbes.

Plate_09ç Et là, des...

ê Je me retourne une dernière fois vers le vallon de la Sanguineirette ou les plus perspicaces sauront retrouver Jean-Claude...

Panorama_15_580

Le panorama au format PDF : Panorama_15

Nous arrivons enfin à la Cime de la Plate ( 2 770 m ) ou nous déjeunons. A coté du Cairn géant nous immortalisons ces instants qui nous rappellent notre première venue en 2006 !!!

ê A gauche 2009 et à droite 2006 !!!

Plate_10Plate_11

Après un déjeuner bien mérité, nous poursuivons vers le Nord-Est en direction de la Baisse de la Plate, ou après les Pierres Blanches, ( Curiosité de l'évolution géologique ) nous descendons vers les lacs de de la Braissette...

ê Nous atteignons, en premier lieu, le lac supérieur...

Panorama_16_580

Le panorama au format PDF : Panorama_16

Le bleu azur du ciel semble prendre sa source dans ces lacs, sources de vie ceinturés par d'austères barres rocheuses.

Panorama_18_580

Le panorama au format PDF : Panorama_18

Cette explosion de vie, au milieu d'un paysage si désertique est étonnant, l'eau conjugué à la photosynthèse apporte ici une leçon de vie : Batraciens, insectes, flores, randonneurs, tous nous nous regroupons ici en quête d'un peu de fraîcheur.

ç Jean-Claude remarque aussitôt la présence de Linaigrette dites de Scheuchzer ( Que nous avions déjà observé au lacs des Millefonts ).

Plate_12Plate_13

Quelques tranches de vie de 2006...

Plate_14Plate_15

ê Puis le lac inférieur ...

Panorama_22_580

Le panorama au format PDF : Panorama_22

Nous poursuivons notre périple plus au Nord pour retrouver les sentiers de randonnée sous le col de l'Escuzier. Nous décidons de contourner la Tête Ronde par l'est pour franchir le col de la Moutière.

ê Passé un ancien blockhaus nous regagnons le col de la Moutière pour jeter un dernier regard sur les Alpes de Haute Provence ( Vallon de la Moutière en direction de Jausiers ).

Panorama_25_580

Le panorama au format PDF : Panorama_25

ê Voici enfin les Alpes-Maritimes, et le vallon de Sestrière qu'il nous faudra redescendre pour regagner notre point de départ.

Plate_16En dernier lieu, devant tant de beauté, vous aurez compris que nous sommes tous acteurs de la préservation de tels sites. Trop souvent encore nous rencontrons aux bords des chemins nombre de détritus laissé par nos prédécesseurs. N'avons nous pas assez négligé mère nature ? Faisons chacun un geste pour demain, pour nous et nos enfants...


Cartographie : Carte IGN 3639 OT Haute Tinée 1
Longueur de la marche : 17.56 Km
Durée de la marche : 09h00 de marche sportive sans les pauses
Dénivelé : 1 123 mètres

Trace_Randonn_e_Plate_580

La carte au format PDF : Tracé_Randonnée_Plate

Attention : L'utilisation des données de ce site ne se soustrait pas à l'achat et l'utilisation des cartes IGN. Les auteurs de ce site ne sauraient être tenu pour responsables de la mauvaise utilisation ou interprétation des données ci-présentes.