Connaissez-vous la légende de l'Elfe rouge de la vallée de la Tinée ?

Au début du siècle dernier, un petit peuple d'Elfes rouges habitait un village perdu dans les montagnes de la Tinée. Le village avait été construit de pierres et de lauzes rouges comme la terre où il vivait.

Mais la vie était si dure que les Elfes n'arrivaient même plus à subvenir à leurs besoins. Ils voulurent donc  quitter le village et descendirent la rivière sur des troncs de mélèze jusqu'à la mer pour aller chercher fortune dans les contrées lointaines.

Seul le pauvre petit Elfe rouge, trop âgé pour supporter le voyage, décida de rester dans sa vieille grange en espérant le retour prochain de ses congénères.

Une nuit, un terrible orage détruisit le toit de sa demeure. Au petit matin, transi de froid et désespéré, le petit Elfe rouge se mit à implorer la Mère Nature. Soudain, un battement d'ailes lui fit lever les yeux, un tetras-lyre se posa près de lui.
"Pourquoi pleures-tu petit Elfe ?"
"Je n'ai plus de toit et je suis trop vieux pour le réparer".
Et la Mère Nature, grâce à l'oiseau, ensemença une graine de sureau qui, par magie, germa et poussa en une nuit. Grâce à son feuillage épais il recouvrit la grange pour le protéger de la pluie.
Ses fruits nourrissent encore le petit Elfe qui hante toujours la forêt de la Fracha et le cantoun de Rougios dans l'espoir de revoir ses compagnons.

Elfe_Rouge

é Quartier de Rougios, Vallée de la Tinée, Août 2007

Si cette rubrique "Contes et Légendes" vous a plu, dites-le nous. On en publiera d'autres.