Ce matin du premier jour d'automne 2008, est un matin à faire la grâce matinée et à rester dans son lit bien chaud.
Mais l'envie est forte de s'évader, de prendre l'air et de découvrir une nouvelle "draille d'aqui"(*), en bravant la pluie et le froid, inhabituels dans notre beau pays des Alpes d'Azur.

Prévoyants, à 1328m nous mettons les guêtres, les imperméables et commencons la montée dans la forêt de sapins et d'épicéas.

ê Dans les petites clairières ensoleillées, près des sapins avec lesquels ils vivent en symbiose, les premiers cèpes pointent le bout du nez.
Champignons_Tin_e_00

Divers champignons des Alpes Maritimes.

Cadre_Photo_Roya_01_04

1 : Sous le bois, les toutes premières chanterelles d'automne.
2 : Superbes pieds bleus confirmant, en effet, l'arrivée du temps froid.
3 : L'amanite tue mouches (très toxique), qui avec la pluie a perdu une grande partie de ses petites tâches blanches caractéristiques sur son chapeau. Au milieu des myrtilles, elle donne un peu de couleur au paysage.
4 : La voici sous sa forme la plus courante.

Champignons_Tin_e_05ç Ci-contre, aimant la chaleur, les dernières girolles se regoupent et se cachent.

Champignons_Tin_e_06è L'épine vinette et ses fruits rouges, sous la pluie.

Champignons_Tin_e_07ç Les mousses et la forêt vont finir par envahir ce vieux fenil au toit de bardeaux en mélèze.

Champignons_Tin_e_08è Devant ce hameau sans nom qui semble sortir du temps, à 1900m d'altitude nous sommes stoppé dans notre élan par une chape de brouillard, malgré l'envie de continuer, la sagesse nous force à faire demi-tour et à abréger la randonnée.

Commentaires Jean-Claude

Tout en continuant le blog "Drailles dou Cantoun", nous pensons créer notre site de randonnées, Sébastien y travaille. Il aura pour titre probablement: "drailles d'aqui*"

(*drailles d'aqui) => chemins de traverse d'ici.